Imprimer

Quel est l’avis juridique de l’islam sur le fait de battre le Duff à l’occasion d’un mariage après le septième jour de celui-ci ?

Écrit par Faouzidu30. Publié dans Adorations

Question :

Quel est l’avis juridique de l’islam sur le fait de battre le Duff à l’occasion d’un mariage après le septième jour de celui-ci ?

Est-il permis d’utiliser d’autres instruments en dehors du Duff ?

Réponse :

Le fait de battre le Duff à l’occasion d’un mariage doit se faire la nuit des noces, et ne doit pas se prolonger à d’autres moments.

En effet, ce qui est permis à une occasion précise doit se limiter à celle-ci. L’objectif de la permission du Duff lors du mariage est d’une part, de montrer la joie et le bonheur à cette occasion, et d’autre part de rendre publique cette nouvelle union qui est une prescription religieuse.

Toutefois, je ne pense pas qu’il soit permis de prolonger le Duff.

Par contre, tous les autres instruments de musique restent sujets à la règle de base, c’est-à-dire l’interdiction.

Il est établi d’une voie sûre dans le recueil authentique d’Al-Bukhârî selon Abû Mâlik Al-Ashcarî, qu’Allah l’agrée, que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

« Il y aura sûrement dans ma communauté des gens qui rendront licites l’adultère, la soie, l’alcool, et les instruments de musique. »
Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des boissons (n°5590).

Ils rendront licites l’adultère, qu’Allah nous en préserve, la soie et l’alcool qui sont bien connus, ainsi que les instruments de musique qui sont tous les moyens de divertissement, sauf ce qui est permis selon les preuves de la Sunna, et qui devient dans ce cas licite.

Le fait de battre le Duff à l’occasion du mariage entre dans ce dernier cas.

Magazine ad-Dacwa, numéro 1325 du 19/07/1412 h.
traduit par fatawaislam.com

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

http://www.3ilmchar3i.net/

Imprimer

Bavarder trop avec n'importe qui

Écrit par Faouzidu30. Publié dans Adorations

Question :

Je suis hanté par le désir de bavarder trop avec n'importe qui.

Lorsque je parle avec quelqu'un, je lui pose des questions, qui sont parfois banales.

Puis je commence à réfléchir sur cette question, et je regrette de l'avoir posée.

Alors, je me dis : "Comment ai-je pu dire des choses pareilles?".

Alors, parfois je me sens gêné, et irrité contre mes frères et sœurs.

Au fait, j'aime faire la prière et fréquenter la mosquée, comme je lis beaucoup le Coran, et j'aime l'apprendre par cœur.

Renseignez-moi sur cette question, qu'Allah vous rétribue.

Réponse :

Si vous vous sentez ainsi parce que vous vous laissez aller au bavardage inutile, vous devez donc vous en arrêter, et suivre les règles de bienséance islamique, en vous retenant la langue, qui doit être freinée par les limites de la charia purifiée.

Il vous serait utile de consulter les œuvres rédigées par les savants concernant les règles de bienséance islamique.

D’ailleurs, si c’était à cause des illusions et des obsessions, alors, n’y accordez aucune attention, parce qu’elles proviennent de Satan.

Nous vous conseillons de parler peu, et de vous retenir la langue pour que vous préserviez votre religion et votre vie.

N'ayez pas de cesse à évoquer Allah, à implorer Son pardon et Sa protection contre Satan Le Lapidé.

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

La Fatwa numéro (18289)
(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 33)
traduit par alifta.net

س: تنتابني كثرة الكلام مع أي شخص عندما أتكلم معه مثل أسأل سؤال من الشخص، ويكون سؤالي تافه، ثم بعد ذلك أفكر في سؤالي الماضي، ثم يصيبني الندم ، وأقول: كيف انطلق مني هذا الكلام. وحيث أحس بضيق أحيانًا وأغضب على إخواني وأخواتي،حيث إنني أحب الصلاة والذهاب إلى المسجد، وأكثر من قراءة القرآن، وأحب أن أحفظه. أفيدوني جزاكم الله خيرًا
ج : إذا كان ما يصدر عنك بسبب الاسترسال والإكثـار في الكلام والدخول في فضوله- فعليك الكف عن ذلك، والتأدب بأدب الإسلام في حفـظ المنطق، وإلجامه بلجـام الشرع المطهر، وينفعك في هذا إن شاء الله الاطلاع على ما كتبه أهل العلـم في الآداب الشرعية
أما إذا كان ذلك بسبب الأوهام والوساوس، فلا تلتفت إليها، فإنها من الشيطان
وننصحك بالاقتصاد في الكـلام، وحفظ اللسـان؛ لتسلم في دينك ودنياك، وعليك الإكثار من ذكر الله تعالى والاستغفار والتعوذ بالله من الشيطان الرجيم
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم
(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 33)
​الفتوى رقم - 18289

Comité permanent [des savants] de l'Ifta

http://www.3ilmchar3i.net/

Imprimer

Question : Quels sont les liens (du sang) dont Allâh a ordonné (d'entretenir) leur relation ?

Écrit par sebaa. Publié dans Adorations

Réponse :

Les parents dont la législation a ordonné d'entretenir les liens sont les proches du côté du père et de la mère.

Ils sont :

Les grands-mères et grands-pères
Les oncles et tantes paternels
Les oncles et tantes maternelles
Les frères
Les soeurs

Ceux-là sont tes liens (de sang) qu'il t'est obligatoire d'entretenir et d'être bienfaisant envers eux, du fait de leur proximité avec ta mère et ton père.

Wa'Llaahoul mouwaffiq

سؤال : من هم الأرحام الذين أمر الله بصلتهم؟
الجواب : الأرحام الذين أمر الشرع بصلتهم هم الأقارب من جهة الأب والأم
وهم
الجدتان والجدان
والعم والعمة
والخال والخالة
والأخوان
والأخوات

هؤلاء هم رحمك الذين يجب عليك صلتهم والبر بهم، لقرابتهم لوالدتك ووالدك. والله الموف

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul

http://www.3ilmchar3i.net/

Plus d'articles...

Qui Sommes-Nous?

Site Salafi administré par le frère Faouzi de Alés dans le gard, il regroupe les textes de nos Savants et étudiants avec des audios et des vidéos...

Contact