Imprimer

La prière obligatoire étant accomplie, faut-il accomplir la prière surérogatoire ou bien se préoccuper de faire le Dhikr

Écrit par Faouzidu30. Publié dans Adorations

Q: Eminence cheikh, lequel des deux actes faut-il faire après avoir accompli la prière obligatoire, faire la prière surérogatoire ou bien se préoccuper des 'Adhkârs (ensemble d'évocations régulièrement répétées à des moments déterminés)?

 

R: Le musulman, dans tous ses actes et ses comportements vis-à-vis de la Charia, doit rechercher la Sunna, en ce qu'elle lui offre, à savoir le sujet de sa religion et celui de sa vie; Allah (Le Très-Haut) dit: Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en; Celui qui médite bien dans la Guidée (le message) qu'a apporté le Prophète (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam), selon ce qu'il faisait après le Salâm (Salutations finales clôturant la prière) d'une prière obligatoire, il verra qu'Il (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam) se préoccupait des 'Adhkârs qu'on récite évidemment après la prière, et, ne se charge pas d'autres choses, comme la récitation du Livre d'Allah (Exalté soit-Il), ou la prière surérogatoire... Cela est prouvé par des hadiths, comme le hadith de Thawbân (Qu'Allah soit satisfait de lui) où il a dit:

Quand le Prophète faisait les salutations finales de la prière, il disait: "O Seigneur! Tu es la Paix, la paix ne provient que de Toi, que Tu sois Béni! O Toi qui es plein de Majesté et de Munificence". Rapporté par Mouslim, et dans une autre version il a été dit (Dhoul Djalâl Wal-Ikrâm) qui veut dire: ''O Toi Le Détenteur de la Majesté et de la Générosité.

Et, ce qu'a été transmis par les deux Cheikhs (Al-Boukhârî et Mouslim) parmi les hadiths rapportés par Al-Moughîra ibn Chou'ba (Qu'Allah soit satisfait de lui) dans le message qu'il a envoyé à Mou'âwiyya (Qu'Allah soit satisfait de lui) comportant que le Prophète (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam) avait l'habitude de dire à la fin de chaque prière prescrite: Il n'y a d'autre divinité qu'Allah, l'Unique, Il n'a pas d'associé, à Lui la royauté, à Lui la louange, Il est Omnipotent. Seigneur ! Personne ne peut défendre ce que Tu donnes ni donner ce que Tu refuses. Contre Toi, la fortune du riche ne lui sera d'aucune utilité.
Il a été rapporté encore dans le Sahîh (recueil authentique) de Mouslim (Qu'Allah lui accorde Sa Miséricorde) que, Ibn Az-Zoubayr (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) disait à la fin de chaque prière au moment où il la conclut: Il n’y a point de divinité [digne d’adoration] Qu’Allah, Unique, sans associé. A Lui la royauté, et la louange Il est l'Omnipotent. O Seigneur ! Il n'y a nulle puissance ni force qu'en Allah, le plus Haut et le plus Suprême. Nulle divinité [digne d’adoration] en dehors d'Allah. Nous n'adorons que Lui., la Grâce et la Générosité sont à Lui. C’est à Lui que vont les belles formules de louange. Nulle divinité [digne d’adoration] hormis Allah. Nous Lui vouons un culte exclusif quelque répulsion qu'en aient les mécréants Et a dit, - c.-à-d.. Ibn Az-Zoubayr (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) que -: Le Prophète (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam) répétait ces formules à la fin de chaque prière
Aussi - faisant partie de ces hadiths -, ce qu'ont transmis les deux cheikhs (Al-Boukhârî et Mouslim),

d'après Abou Hourayra (Qu'Allah soit satisfait de lui) qu'il a dit: Les pauvres (émigrés) allèrent voir le Messager d'Allah et lui dirent : "Les gens fortunés ont occupé les degrés les plus élevés ainsi que la félicité éternelle (au Paradis)." - "Comment?", demanda le Prophète. - "Car, bien qu'ils observent la prière et le jeûne tout comme nous, mais - grâce à leurs richesses - ils font l'aumône et affranchissent des esclaves ; ce que nous ne pouvons pas faire", expliquèrent-ils. - "Voulez-vous, suggéra le Prophète, que je vous apprenne une chose qui vous aider à rattraper ceux qui vous ont devancés et à prendre de l'avance sur ceux qui viendront après vous et personne ne sera meilleur que vous, à moins qu'il ne fasse la même chose?" - - "Si, ô messager d'Allah!", dirent-ils. - "Dites après chaque prière : Gloire à Allah! Allah est grand! Louange à Allah!, trente trois fois". ... jusqu'à la fin du hadith. Cette version est rapportée par Al-Boukhârî .

Il a été rapporté par Ibn 'Abbâs (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) qu'ils se signalaient pour la conclusion de la prière du Prophète (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam) par At-Takbîr (Dire Allah Est Grand). Il voulait dire par là qu'ils soulevaient leur voix par des évocations - qu'ils prononçaient - après la conclusion de la prière, afin que ceux qui ne sont pas dans les premiers rangs sachent que la prière est terminée. Certes, Allah en sait mieux!
Quand le Prophète (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam) finissait de réciter les 'Adhkârs, il récitait le verset d’Al-Koursî ''Verset du Trône'', puis les deux sourates protectrices (Al-Falaq et An-Nâss), ainsi que la sourate ''Le monothéisme pur'' (Al-‘Ikhlâss). Puis, il (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam) priait ''Ar-Râtiba Al-Ba'diyya'' (Prière surérogatoire régulièrement effectuée après une prière obligatoire), après la prière de Zhouhr, de Magrib et de 'Ichâ'. Telle est la Sunna du Prophète (Salla Allah 'Alaihi Wa Sallam). Ainsi, nous devons le prendre comme bon exemple à suivre, dans ses dires et ses actions: Dis: "Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors

Fatwas émises par son excellence, le cheikh 'Abd-Al-'Azîz ibn 'Abd-Allah 'Al Ach-Chaykh

http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=48&PageNo=1&BookID=18

Qui Sommes-Nous?

Site Salafi administré par le frère Faouzi de Alés dans le gard, il regroupe les textes de nos Savants et étudiants avec des audios et des vidéos...

Contact