Imprimer

10 CONSEILS POUR RENDRE NOS FEMMES HEUREUSES

Écrit par Faouzidu30. Publié dans Femmes

10 CONSEILS POUR RENDRE NOS FEMMES HEUREUSES

> www.sahab.net

 

 

1- Félicite ta femme quand elle fait un acte qui mérite des félicitations car le Prophète -Paix et Salut d'Allah sur lui- a dit : « Celui qui ne remercie pas les gens n'a pas remercié Allah. »

2- Arrêtes de faire à chaque fois des critiques et des réprimandes, et ne la compare pas à ceux que tu connais parmi tes proches que tu apprécies, en voulant prendre d'eux un très bon exemple pour ta femme.

3- Ecoutes ta femme avec intérêt, car cela la soulagera si elle a des problèmes. Par contre, il y a des femmes qui n'arrivent pas à s'arrêter de parler, ou elle parle toujours de ta famille et de tes proches, dans ce cas, il faut régler le sujet avec sagesse et avec de bonnes paroles.

4- Equilibres – mon frère époux- entre ton amour envers ta femme et ton amour envers tes parents et ta famille, ne laisse pas un coté l'emporter sur un autre, et qu'un amour ne soit pas dominant par rapport aux autres. Donnes à chacun son droit avec équité et droiture.

5- Sois pour ta femme, comme tu aimerais qu'elle soit pour toi dans toutes les situations de la vie. Car elle aime en toi ce que toi tu aimes d'elle. Ibn 'Abass -qu'Allah l'agrée- a dit : « J'aime me faire beau pour ma femme comme j'aime qu'elle se fasse belle pour moi. »

6- Aide ton épouse dans certaines taches ménagères, car il a été rapporté que faisait partie de la bonne conduite du Prophète envers ses femmes, le fait qu'il les aide dans les taches ménagères. 'Aicha -qu'Allah l'agrée- a dit : « Le Prophète -Paix et Salut d'Allah sur lui- était au service de sa famille, quand l'heure de la prière venait, il sortait prier. » Rapporté par Al-Boukhari.

7- Ne prêtes pas attention à certaines déficiences de ta femme et rappelles toi ce qu'elle a comme bons cotés, cela couvrira les déficiences. En conformité avec la parole du Prophète -Paix et Salut d'Allah sur lui- : « Qu'un croyant ne déteste pas une croyante, s'il déteste d'elle un comportement, il en appréciera un autre. » Rapporté par Mouslim.

Et pareillement, on dit : « Le fait de cacher (les défauts des autres) est neuf dixième de la vie. »

8- Soit droit dans ta vie, elle le sera aussi. Et dans le récit : « Soyez dans le hallal, vos femmes y seront aussi. »
Et fais bien attention à ne pas regarder ce qui ne t'es pas permis de voir, que ce soit dans la rue ou à l'écran de télévision. N'est ce pas grave ce que les chaînes de télévision ont ramené comme problèmes entre époux ?!

9- Ne lui rappelles pas les mauvais comportements qu'elle a eus envers toi auparavant, et ne l'insulte pas avec ses erreurs, surtout devant les gens.

10- Fais en sorte que ta femme ait confiance en elle-même. Et ne fait pas d'elle une bonne, qui ne fait qu'exécuter les ordres. Au contraire, encourage la à ce qu'elle réfléchisse elle aussi et qu'elle ait ses propres idées. Consulte la dans toutes les affaires et discute avec elle, mais de la meilleure façon. Prends sa réponse si tu penses que c'est le plus juste et dis lui que tu as pris de son avis. Et si elle contredit ton avis (si celui-ci est correct), alors essaie de lui faire changer d'avis avec douceur.

Source : www.sahab.fr/

Imprimer

Mouqabalah ?

Écrit par Faouzidu30. Publié dans Femmes

Mouqabalah ?

 Un terme très en vogue depuis quelques temps : on en cherche, on en fait, on en organise... Mais on peut s'étonner d'une chose : ce mot n'apparaît pas dans les livres et les propos des savants. Après avoir interrogé des hommes de science à ce sujet, il apparaît que c'est un terme « nouveau » et qui recouvre souvent des conceptions fausses et des erreurs.

On parle de Mouqabalah ou encore Ta'ârouf, mais qu'est-ce que cela désigne ? Dans la langue arabe, ces deux termes désignent l'entretien, le faire de se présenter et faire connaissance. Dans l'application « religieuse » qu'on en fait, c'est quasiment une longue suite d'erreurs et de mauvaise compréhension de la voie légale à suivre lorsqu'on cherche à se marier.

 

Première grande erreur : ceux qui disent vouloir se marier ne baissent pas le regard en donnant comme argument qu'ils cherchent à voir celle qui va leur plaire.
On a interrogé shaykh Muhammad Ibn Ibrâhîm Âl As-Shaykh à propos du fait de regarder volontairement ou non des femmes qui ne se voilent pas comme il convient (Mutabarrijât). Il répondit : « Il est interdit de regarder volontairement, en raison de la Parole d'Allah : « Dis aux croyants de baisser leur regard et de préserver leur chasteté. Cela est plus pur pour eux. Allah connaît parfaitement ce qu'ils font. » [An-Nûr : 30] Allah a fait des yeux le miroir du cœur, ainsi si le regard est baissé, le cœur baissera également son désir et sa volonté, et au contraire si il libère son regard, le cœur libèrera ses désirs.

 

Al-Fadl Ibn 'Abbâs rapporte qu'il partageait la monture du Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wasalam) le jour du sacrifice entre Muzdalifah et Minâ lorsqu'une litière portée à dos de chameau sur laquelle était des femmes passa. Al-Fadl se mit alors à les regarder et le Prophète (salallahu 'alayhi wasalam) tourna la tête de Al-Fadl de l'autre côté. » (Al-Bukhârî et Muslim) Ibn Al-Qayyim dit dans Rawdah Al-Muhibbîn : « C'est là une interdiction de regarder les femmes étrangères, une interdiction par le geste. » Et s'il lui avait été permis de regarder, le Prophète (salallahu 'alayhi wasalam) l'aurait laissé faire. Le Prophète (salallahu 'alayhi wasalam) a dit : « Chaque enfant d'Adam (homme et femme) a une part de fornication dans laquelle il doit nécessairement tomber : les yeux dont le péché est le regard (vers ce qui est interdit), les oreilles dont le péché est l'écoute, la langue dont le péché est la parole, la main dont le péché est de toucher, le pied dont le péché est de marcher, le cœur qui est tenté par les passions et espère, et tout cela est confirmé ou infirmé par le sexe (c'est-à-dire le passage à l'acte ou non). » (Al-Bukhârî) Il a donc commencé par la fornication de l'œil car elle est la base de la fornication de la main, du pied, du cœur et du sexe. A travers la fornication de la langue par la parole, il a également indiqué la fornication de la bouche par le baiser, et il a fait du sexe un moyen de confirmation de tout cela par le passage à l'acte ou non. Il dit : « Et ce hadith est parmi les preuves les plus claires que l'œil désobéit par le regard, et que cela est une forme de fornication, et c'est une réponse à ceux qui permettent de regarder librement tout ce que l'on veut. » (...) [Al-Iftâ, volume 64, le 4/1/1380]

 

Il est donc totalement faux de prétendre que l'on peut regarder les femmes (et inversement les hommes) parce qu'on désire se marier et la règle de base est celle citée dans le verset : « Dis aux croyants de baisser leur regard et de préserver leur chasteté. Cela est plus pur pour eux. Allah connaît parfaitement ce qu'ils font. Dis également aux croyantes de baisser leur regard, de préserver leur chasteté. » [An-Nûr : 30-31] Les croyants doivent donc baisser le regard devant les femmes étrangères et les croyantes doivent elles aussi baisser le regard devant les hommes étrangers, car le regard est une flèche empoisonnée du Diable.
Le seul moment où il est permis à l'homme de regarder une femme, et inversement à la femme de regarder un homme, est lors de la Khitbah (la demande en mariage), afin de se marier. Et il y a de nombreux hadiths à ce sujet :

Jâbir Ibn 'Abdillah rapporte que le Messager d'Allah (salallahu 'alayhi wasalam) a dit : « Lorsque l'un d'entre vous veut demander une femme en mariage et qu'il peut voir d'elle ce qui l'encouragera à l'épouser, qu'il le fasse. » Jâbir dit : « Je voulais demander en mariage une jeune fille, je me cachais donc jusqu'à voir ce qui m'a encouragé à la demander en mariage et à l'épouser. » (Ahmad, Abû Dâwûd) On peut lire dans 'Awn Al-Ma'bûd (l'explication des Sunan Abû Dâwûd) : « An-Nawawî a dit : ce hadith montre l'encouragement à regarder celle que l'on veut épouser, c'est là l'avis de notre école (shaféite) ainsi que l'avis de Mâlik, Abû Hanifah, des savants de Kûfah, de Ahmad et de la majorité des savants.(...) Nos compagnons (de l'école shaféite) ont dit : il est préférable qu'il la regarde avant de venir la demander en mariage, ainsi si elle ne lui plait pas, il la laissera sans lui causer aucun tort, ce qui n'est pas le cas s'il le fait après l'avoir demandé en mariage. »

 

Abû Hurayrah rapporte : « J'étais aux côtés du Prophète (salallahu 'alayhi wasalam) lorsqu'un homme vint et l'informa qu'il avait épousé une femme des Ansârs. Le Prophète (salallahu 'alayhi wasalam) lui dit : « L'as-tu regardée ? » Il répondit non, il lui dit : « Vas et regarde-la, car les Ansars ont quelque chose dans le regard. » (Muslim) An-Nawawî a rapporté des propos similaires au hadith précédent puis dit : « Nos compagnons ont dit : et s'il ne peut pas la voir, qu'il envoie une femme en qui il a confiance pour qu'elle l'informe à son sujet, et cela doit se faire avant la demande en mariage, comme nous l'avons indiqué. » Dans ces deux hadiths, An-Nawawî a rapporté la divergence des savants concernant ce qu'il est permis de voir de la femme à ce moment en montrant que l'avis le plus correct est qu'il s'agit du visage et des mains.

Imprimer

L’épilation est-elle permise ?

Écrit par Faouzidu30. Publié dans Femmes

 

L’épilation est-elle permise ?

> Shaykh Abdul-Aziz Ibn Baz

 

 

 

Nous débutons notre réunion Shaikh Abdul-Aziz, en revenant à la lettre de la sœur (dont les initiales sont) Alif Mim ou Umm Ahmad de Makkah Al-Mukarama. Nous avons présenté une partie des questions de notre sœur à notre dernière réunion et nous voudrions y revenir dans cette réunion pour qu'elle puisse poser cette question : Certains s'opposent à l'épilation des poils présents sur les tibias et les mains (ou les bras). Et si cela est fait pour le mari, le jugement est-il toujours le même ?

As-Shaykh Ibn Baz : La louange est à Allah et que les prières de paix et bénédictions d'Allah soient sur le messager, sa famille, ses compagnons et ceux qui suivent sa guidée. Je ne vois pas de mal dans l'épilation des poils des tibias ou des mains, parce que cela fait partie des questions sur lesquelles il y a un silence (de Shari'a). Et en effet il est parvenu dans le hadith du prophète (salallahu 'alayhi wa salam) qu'il a dit : « Tout ce sur quoi Allah est resté silencieux est pardonné, acceptez d'Allah Son pardon. »

En ce qui concerne l'épilation des sourcils et des poils du visage, cela a été interdit dans les ahadith qui maudissent la Namisa et la Mutanammisa. Les imams de la langue (arabe) ont dit : « An-Nams signifie enlever les poils des sourcils et du visage. » Donc voilà ce qui a été interdit, à moins que n'apparaisse sur le visage ce qui cause une défiguration et une laideur, comme la femme ayant une moustache ou la femme ayant une barbe. Dans ce cas il n'y a aucun mal à enlever cela (les poils). Cependant, en ce qui concerne les poils du visage normaux, ils ne doivent pas être enlevé parce que le messager (Prières et bénédiction d'Allah sur lui) a maudit la Namisa (la femme qui épile les poils du visage d'autres femmes) et la Mutanammisa (la femme qui épile ses propres poils du visage) et ce type d'épilation fait partie de An-Nams. Oui.

Questionneur : Qu'Allah vous bénisse.

Article tiré du site assalafi.com

Traduit par Aqil Walker

Masjid As-Salaf-Salih

Traduit en français par les salafis de l'Est

 

Source : http://www.salafs.com/

Qui Sommes-Nous?

Site Salafi administré par le frère Faouzi de Alés dans le gard, il regroupe les textes de nos Savants et étudiants avec des audios et des vidéos...

Contact